Alvar Aalto

4 billets

Articles liés à + Alvar Aalto +



Alvar Aalto

Alvar Hugo Henrik Aalto (3 février 1898 à Kuortane en Finlande - 11 mai 1976 à Helsinki) est un architecte, dessinateur, urbaniste et designer finlandais, adepte du fonctionnalisme et de l’architecture organique. Nombre de ses bâtiments s’intègrent de façon harmonieuse dans le paysage, avec lequel ils forment un tout architectural. Le bois et la brique constituent ses matériaux de prédilection. Alvar Aalto a conçu lui-même les meubles pour la plupart de ses bâtiments. On lui doit entre autres la Villa Mairea à Noormarkku, le Palais Finlandia à Helsinki et le campus de l’Université Technique d’Helsinki.

Hugo Alvar Henrik Aalto, est le plus célèbre architecte et designer finlandais, et est aussi l’un des plus importants pionniers du design organique. Dès son plus jeune âge, ce fils de géomètre arpenteur manifeste de l’intérêt et des dispositions pour les arts.

Auditorium de la Bibliothèque de Viipuri (1927-1935) De 1916 à 1921, il fait ses études d’architecte à l’Université Technique d’Helsinki, puis entre dans la vie active. Il s’occupe d’abord de la conceptions d’expositions et fait de nombreux voyages en Europe centrale, en Italie et en Scandinavie. En 1923, il ouvre son cabinet d’architecture à Jyväskylä. L’année suivante il épouse sa consœur Aino Marsio, qui deviendra sa plus proche collaboratrice. S’intéressant aux arts décoratifs, il créa des modèles d’objets usuels et de meubles en bois laminés et courbés. Il met au point plusieurs modèles de sièges emblématiques du nouveau design scandinave. Néanmoins, c’est d’abord en qualité d’architecte qu’Aalto va s’imposer sur la scène internationale.

Villa Mairea à Noormarkku (1938-1939) En 1929, il dessine l’immeuble du journal Turun Sanomat à Turku (son premier bâtiment fonctionnaliste), et deux ans plus tard il participe à la conception de l’exposition du 700e anniversaire de Turku, ce sera son premier projet complet de style moderne présenté au public scandinave. Ces débuts, déjà remarqués seront suivis par de nombreuses réalisations architecturales largement saluées, la bibliothèque de Viipuri (maintenant Vyborg en Russie) (1927-1935), le sanatorium de Paimio (1929-1933) et le pavillon de la Finlande pour l’Exposition universelle de Paris en 1937 et de New York en 1939.

Université technique d’Helsinki (1949-1966) Il joua un important rôle d’urbaniste en Finlande après la guerre (plans d’aménagement et plans généraux de Rovaniemi, Nynäsham et Imatra). À l’inverse de ses contemporains modernistes d’Allemagne et d’Italie, qui prônent l’utilisation de matériaux industriels comme l’acier et le verre, Aalto va faire du contreplaqué son matériau de prédilection. À partir de 1929, il se met à étudier les techniques de placage et explore les limites du contreplaqué moulé avec Otto Korhonen, directeur technique d’une fabrique de meubles de la région de Turku. Ces expériences vont conduire à ses sièges les plus innovants sur le plan technique, le fauteuil no 41 (1931-1932) et le no 31 (1931-1932), en porte-à-faux, l’un des contemporains, l’autre faisant partie de son projet de Gesamtkunstwerk (œuvre totale) pour le sanatorium de Paimio. Ce design à la fois fonctionnel et séduisant va immédiatement signaler à l’avant-garde internationale la nouvelle voie ouverte par l’usage de contreplaqué ainsi que l’émergence d’un vocabulaire de formes plus douces et chaleureuses.

En 1935, le couple Aalto fonde la société Artek. Sa technique de cintrage du bois va permettre, pour la première fois, d’ancrer les pieds directement sous l’assise sans faire appel à un quelconque châssis ou à une structure supplémentaire. Cette technique originale va donner naissance aux séries de sièges à piètements en L (L-leg, 1932-1933), en Y (Y-leg, 1946-1947) et en éventail (fan-leg, 1954).

Aalto collabore aussi en indépendant avec les verres Riihimäki (1933) et Iittala (1936). Tout comme son mobilier et son architecture, ses créations en verre se caractérisent par leurs formes organiques. Le vase Savoy de 1936 est devenu un classique. Sa forme sinueuse pourrait être aussi une allusion à son nom, qui signifie « vague » en finnois. Quoi qu’il en soit, les lignes rythmiques et asymétriques du Savoy expriment la quintessence de la nature et annoncent les formes fluides qui seront la marque du design scandinave d’après-guerre.

Palais Finlandia à Helsinki (1971) Adepte convaincu de la vocation humanisante du design, Aalto refusait non seulement les formes géométriques rigides mais aussi les tubes métalliques et autres matériaux artificiels, qu’il jugeait trop éloigné de la nature. Son travail fut particulièrement bien accueilli en Grande-Bretagne et aux États-Unis dès les années 1930 et 1940. Ses idées de « père fondateur du design organique » ont beaucoup influencé des designers d’après-guerre comme Charles Eames et Ray Eames. En 1952, Aalto épouse l’architecte Elissa Mäkiniemi, avec qui il collabore jusqu’à sa mort. Le Musée d’art moderne de New York lui a consacré trois grandes expositions (en 1938, 1984 et 1997). Inspirée par la relation entre l’homme et la nature, la démarche globaliste et humaniste d’Aalto est le terreau philosophique sur lequel le design scandinave s’est développé et épanoui.

Mobilier et luminaires de la Maison Louis Carré Il a réalisé une œuvre abondante et très diverse dans le domaine de l’architecture collective industrielle ou privée (dortoir du MIT à Cambridge, Massachusetts, 1947-1949 ; maison de la culture à Helsinki, 1955-1958, etc.). Plus constructeur que théoricien, il a pris des partis fonctionnels et utilisé des éléments standardisés, mais il a surtout fait preuve d’une extrême liberté formelle : évitant le recours systématique aux orthogonales, il a souvent préféré les lignes courbes ou obliques en rapport avec un plan libre et asymétrique, engendrant un espace continu aux subtiles articulations. Enfin, il s’est surtout préoccupé d’harmoniser ses constructions avec le site environnant et de les adapter à la spécificité du programme. Sa démarche s’apparente à bien des égards à celle de Frank Lloyd Wright.



Alvar Aalto

Tabouret 60

Un tabouret très connu, très simple, parfois banalisé par la grande distribution. aROOTS revient sur une pièce intemporelle du design des années trente (1933) par l’architecte Alvar Aalto. Une copie de ce tabouret se vend actuellement chez le géant Ikea à un prix défiant toute concurrence. Alvar Aalto pose une question simple : comment à partir (...)

Alvar Aalto

Vase Savoy / Alvar Aalto

Le vase le plus célèbre de l’histoire de l’architecture.

Alvar Aalto

Fauteuil Paimio

C’est à partir de 1929 que Alvar Aalto s’intéresse aux propriétés du contreplaqué thermoforé. Il réalise ainsi une icôné du mobilier moderne, le fauteuil Paimio mettant en valeur les possibilités formelles du contreplaqué et s’intégrant à l’architecture du sanatorium de Paimio, oeuvre architecturale majeure de Alvar Aalto.

Alvar Aalto

Pourquoi le mobilier design de renommée est-il le plus souvent créé par des architectes ?

Dans le catalogue de commande du mobilier des grands fabricants on retrouve les grands noms de l’architecture : Le Corbusier, Mies Van der Rohe, Alvar Aalto, Ero Saarinen, Rietveld, Wright, Marcel Breuer sont des maîtres de l’architecture moderne mais aussi des valeurs reconnues du mobilier design.


TAGS dans le même groupe que + Alvar Aalto +

PARTNERS

Madeindesign
pub
Logo Habitat 120x60

Catégories