Vous êtes ici : aROOTS > Architecture 101 > Conseils d’architecture > Plan maison > Plan de maison économique

Plan maison


@AROOTS
604 ROOTS
____
2

Plan de maison économique

Plan maison

Forum Architecture



Plan de maison économique

JPEG - 10.3 ko
FURNITURE HOUSE 2 - Kanagawa, Japan, 1996
(c) Courtesy of Shigeru Ban

Question : J’ai un projet de maison pour ma famille et un architecte m’intéresse dans le cadre de ce projet. Mes moyens étant limités, en quoi l’architecture, à travers notamment un plan de maison, permet de faire des économies ? Qu’est-ce qu’un plan économique ? Quels sont les éléments à prendre en compte dans le projet ?

Un plan de maison bien pensé peut effectivement s’avérer économique. Examinons le projet à toutes les échelles et essayons de comprendre en quoi un plan d’architecte bien pensé peut faire économiser de l’argent et favoriser la qualité de vie.

 A l’échelle urbaine ou de l’environnement proche

A l’échelle urbaine, une maison bien implantée, une maison qui prend en considération les données du terrain, les contraintes du site, l’emplacement des réseaux, l’orientation du soleil est un facteur déterminant dans l’économie du projet. Un plan compact s’avèrera en général beaucoup plus économique. Les anciens par exemple construisaient des fermes compactes de manière à réduire les couts à tout point de vue.

 A l’échelle architecturale

 Réduire les dégagements

De nombreux plans sont mal conçus car souvent l’espace n’est pas optimisé, des pièces sont trop grandes alors que d’autres sont trop petites. Un plan de maison bien pensé est une hybridation de la fonction, de la forme et de l’usage.

La qualité du plan de maison dépend donc en premier lieu de la qualité du programme de la maison. Il faut définir le plus précisément possible le programme de la maison en fonction de votre usage et du devenir des pièces de la maison, ne pas oublier d’y ajouter la notion de polyvalence. -Les maisons de Mies Van der Rohe en verre par exemple étaient un exemple de polyalence : les pièces entres elles n’avaient aucune cloison et chaque pièce communiquait avec l’autre de manière à ce que l’ensemble forme un grand espace architectural continu.

Le problème de cet agencement est la difficulté d’habiter et de gérer des espaces d’intimité. C’est une idée intéressante et utopique au départ mais la réalité montre que le fonctionnement réel est mal vécu.

Il s’agit donc de trouver un entre-deux entre une solution classique très fermée et une solution, plus moderne, plus contemporaine qui consiste à laisser les espaces interagir entre eux.

Le projet De Rietveld pour la maison Schröder (1924) par exemple, montrait l’idée de pouvoir faire coulisser les parois pour donner plus de flexibilité. La maison Schröder est le reflet du souci éducatif de Madame Schröder pour ses enfants. Elle souhaitait la construction d’une maison sans murs.

Dans tous les cas, l’idée est la même, gérer au mieux les espaces et éviter les espaces inutiles.

 La lumière au bon endroit

Entre la maison de verre qui nécessite de nombreuses protections solaires et la maison fermée, mal éclairée, l’idée est de savoir placer les ouvertures aux justes endroits de manière à profiter du soleil pour ces apports de lumière et de chaleur.

Privilégier donc de plus grandes ouvertures sur les parois ensoleillées (Au sud, à l’est, à l’ouest) et de plus petites ouvertures, voir aucune ouvertures dans les parois à l’ombre (au Nord ).

L’économie réalisée sur le projet est vue sur le long terme : vous ferez des économies d’énergie.

J’ai rencontré dernièrement un architecte autrichien dont la maison était entièrement chauffée et climatisée par elle-même : le soleil amène l’énergie dans la maison, le vent se charge de la ventiler.

Un architecte a donc pour rôle de placer les ouvertures aux endroits les plus judicieux et de dimensionner ces mêmes ouvertures de manière à ce quelle favorise au mieux les vues et l’apport de lumière.

Essayez de penser votre projet selon le principe d’économie : comment avoir le maximum de lumière avec le minimum d’ouvertures ?

N’oubliez pas qu’il vaut parfois mieux une seule grande fenêtre bien située que 4 petites fenêtres mal éclairées.

 Pensez aux placards

Un architecte japonais, Shigeru Ban avait conçu une maison en prenant comme entrée dans le projet, le placard. Dans sa maison, le placard était vu comme l’élément structurant et déterminant dans la composition architecturale. La maison était ainsi composée d’un réseau de placards / poteaux jouant aussi le rôle de structure physique.

Comme Louis Kahn nous l’a souvent affirmé, la qualité des espaces servis (les pièces principales) dépendent aussi de la qualité des espaces servants ( les espaces comme la cuisine, la salle de bain par exemple). Si vous pensez à intégrer les placards dans le plan de votre maison, vous pourrez alors avoir des pièces plus petites, donc plus économiques mais spatialement mieux optimisées.

Il suffit de prendre l’exemple de la cuisine. Une cuisine bien pensée avec tous les équipements bien intégrés peut tenir dans 1, 83 m de large.

Si vous pensez à intégrer les réseaux électriques, les placards de rangement, les emplacements de la ventilation...etc...dès le début de votre projet, vous ferez des économies en terme d’espace, mais aussi en mobilier.

 Utilisez des dimensions appropriées

Chez l’architecte japonais, le projet commence souvent par le choix de la dimension de la trame. Car très souvent, le choix de cette dimension influe sur l’ensemble de la maison. Dans la construction des immeubles, nous savons par exemple à quel point la dimension de la trame d’un immeuble en structure béton est déterminante sur la définition même du plan et de la façade.

Les architectes sont souvent obsédés par ce souci de dimension au point d’appeler leur maison : la maison carrée, la maison dimensionnée au nombre d’or...etc...et pour cause le chjoix du module de dimension primaire est déterminant quant à la proportion de la maison, à son agencement et à son échelle.

Un exemple la dimension de 3 m est très intéressante. Car avec 3 X 3 m vous obtenez 9 m2, ce qui correspond à une petite chambre. 3 X 2 X 4 = 24 m2 ce qui correspond à la dimension moyenne d’un séjour.

La module de 3 m vous permet donc facilement de commencer à agencer le plan de votre maison, mais si par exemple vous réduisez cette dimension de 3 m à 2, 70 que se passe-t-il ?

Vous faites des économies : toutes les dimensions vont alors se réduire sans pour autant changer le principe d’agencement de votre maison. Dans le cas contraire, on pourra passer à la dimension supérieure par exemple 3,60 et avoir des espaces plus généreux.

Le Corbusier, dans ses unités d’habitation nous montre comment il dimensionne économiquement des appartements avec des chambres de 1.83 m de large ! L’astuce étant en fait de juxtaposer deux chambres de 1.83 m de large et de mettre entre ces deux chambres une paroi coulissante permettant alors de créer une double chambre de 2 X 1.83 soit 3.66 de large.

 Conclusion

Un plan bien pensé dès le départ est un plan qui vous fera de grandes économies à court terme et à long terme. La difficulté étant de gérer à travers un seul et unique plan l’ensemble des contraintes de la construction, de l’usage et de la forme. C’est le rôle de l’architecture et de l’architecte de répondre à cette problématique. Il ne s’agit pas d’un simple dessin qui peut satisfaire à l’œil et réveiller des rêves enfouis, il s’agit de penser à une optimisation de l’espace et une expérience de cet espace.

"L’architecte est un technicien de l’espace." Adolf Loos

  • l’aRchi
Partager sur Facebook

COMMENTEZ CET ARTICLE / Plan de maison économique

VOIR AUSSI DANS LA RUBRIQUE / Plan maison

Comment rendre un studio plus grand ?
28 janvier 2011
Plan de maison économique
22 mai 2008

Vous êtes ici : aROOTS > Architecture 101 > Conseils d’architecture > Plan maison > Plan de maison économique

PARTNERS

Madeindesign
pub
Logo Habitat 120x60

Catégories