// Vous lisez...

Actualités

L’accès aux jardins du château de Versailles sera payant

VERSAILLES (AFP) - A partir de lundi 1er avril, et jusqu’au 30 octobre, l’accès aux jardins du château de Versailles sera payant pour les promeneurs qui devront débourser 3 euros, a-t-on appris vendredi auprès de l’établissement public du musée et du domaine national de Versailles.

Cette nouvelle mesure, décidée à l’automne dernier par le Conseil d’administration de l’établissement public, entrera en vigueur lundi et non le 30 mars comme prévu à l’origine, du fait du week-end de Pâques.

La partie concernée par le péage, plus connue sous le nom de Petit Parc, est constituée du jardin à la française jouxtant le château et dans lequel se situent les bosquets, entre le parterre d’eau et le bassin d’Apollon d’est en ouest et entre le bassin de Neptune et l’Orangerie du nord au sud.

Le tarif d’accès est fixé à 3 euros - les moins de 18 ans bénéficient de la gratuité - du 30 mars au 30 octobre de 9h00 à 18h00, l’accès étant libre pendant cette période avant 9h00 et après 18h00 jusqu’au coucher du soleil.

Une formule d’abonnement a été mise en place au prix de 20 euros par an et par adulte qui donne droit à un accès illimité au jardin ainsi qu’aux quarante-six grandes eaux musicales de la saison.

Les ressources obtenues par le péage des visiteurs seront affectées en priorité à la restauration et à l’entretien des jardins, le château ne disposant plus, depuis cette année, de subventions publiques de fonctionnement.

L’accès aux jardins du Trianon, au Grand canal et au Grand Parc reste libre.

La direction du château rappelle que "depuis plusieurs années, un vaste chantier de restauration des jardins" a été entrepris et qu’au fil des travaux, "les bosquets retrouvent l’aspect originel qu’ils avaient au XVIIème siècle lors de leur création par André Le Nôtre".

Ils sont devenus "l’un des éléments majeurs de la visite de Versailles et représentent plus de 80 hectares" de promenade dans "un véritable musée de plein air".